A la suite d’un bilan général de santé qui oriente vers une consultation approfondie

         ou à la suite

– d’une panne accidentelle ou subite

le médecin traitant

fera un bilan plus pointu en mettant en oeuvre tous les outils diagnostiques,

il ouvrira sa « caisse à outils thérapeutiques » pour apporter la meilleure solution.

En fonction de ses compétences, il dressera un plan de traitement :

                   – ÉTIOLOGIQUE ( traiter LA CAUSE)

et

                  – HOLISTIQUE ( traite l’être dans son ENTIER )

   en ajoutant, si besoin, un traitement symptomatique pour le confort du patient en attendant les effets positifs du traitement de fond.

Il donnera la priorité aux remèdes les moins nocifs et n’utilisera l’allopathie chimique en première intention que si celle ci est plus performante par rapport à la gravité du cas.

Il constituera une équipe de thérapeutes spécialisés, en fonction de ses conclusions, et dirigera l’orchestre thérapeutique.

La construction de son traitement sera fonction du patient:

– S’il respectait une hygiène de vie correcte et s’il était suivi régulièrement en «révisions et contrôles» il profitera du traitement spécifique,

ou si non,

– et dans ce cas, le traitement comprendra les conseils et éléments de ces révisions en plus du traitement spécifique.